Compte de Compte de Pierre de Châtillon (Petrus de Castellione), bailli de la Terre de Bâgé et de Coligny, châtelain de Bourg-en-Bresse, pour la châtellenie de Bourg-en-Bresse du dimanche 1er avril 1291 (nouveau style) au lundi 1er septembre 1292

France, Archives DĂ©partementales de la CĂ´te-d'Or, cote B7082 - 2

Pour citer ce document:

Christian Guilleré, Frédéric Chartrain et Alain Kersuzan, avec la collaboration de Nils Mantilleri, Jean-Michel Poisson, et Marianne Ronot, Compte de Compte de Pierre de Châtillon (Petrus de Castellione), bailli de la Terre de Bâgé et de Coligny, châtelain de Bourg-en-Bresse, pour la châtellenie de Bourg-en-Bresse du dimanche 1er avril 1291 (nouveau style) au lundi 1er septembre 1292, Lyon - Chambéry, 2011 (Documents comptables des Etats de Savoie, XIIIe - XVe s.)

Afficher / masquer les images   Afficher / masquer la table des rubriques   Afficher ligne par ligne Voir l'analyse du rouleau

(1) Le parchemin a été numéroté 2 par le crayon d’un archiviste moderne. (2) Le compte a été numéroté II à l’époque de sa rédaction. Cumputus(3) On écrit toujours ici cumputus pour computus, mais aussi régulièrement compositione. domini Petri de Castellione ballivi terre Baugiaci et Cologniaci(4) Les terminaison -acum et -iacum sont l’une et l’autre attestées après le digramme -gn-, mais on rencontrera ici Ambrogniaci écrit en toutes lettres. et castellani de Burgo a prima die mensis aprilis anno Domini Mo CCo nonagesimo usque ad diem lune que est prima dies mensis septembris anno(5) On avait commencé à écrire secundo, et le début du mot est raturé. nonagesimo secundo, videlicet de uno anno integro et quinque mensibus, factus per donnum Iohannem Floridi die sabbati et die dominica in fine augusti anno nonagesimo secundo

banna

idem(6) On a fait ici précéder chaque rubrique ou paragraphe du signe §. reddit cumputum

    [1]
  • de XXX(7) Le dernier chiffre a Ă©tĂ© corrigĂ© après effacement d’une rĂ©daction antĂ©rieure. libris XVIII(8) Les quatre derniers chiffres ont Ă©tĂ© corrigĂ©s après effacement d’une rĂ©daction antĂ©rieure. solidis fortium receptis bannis obvenientibus per idem tempus ut in particulis in dorso positis
  • [2]
  • de VI libris II solidis receptis de quadraginta clamisnote diplomatiqueclamis : biffĂ©. quinque clamis in dorso positis
  • [3]
  • de XXIX solidis receptis de novem hominibus por banno cavalcate ut in particulis in dorso
  • [4]
  • summa recepte : XXX VIII lb. IX s. fort.

compositiones(9) La rubrique a été ajoutée sur deux lignes dans la marge gauche : composi / tiones.

idem reddit cumputum

    [5]
  • de XXV libris fortium receptis de priorissa de Sartines (10) On a Ă©crit desartines : il s’agit du prieurĂ© de l’abbaye Saint-AndrĂ©-le-Haut de Vienne Ă  Certines. ex compositione facta pro Aymoneto nepote suo qui quemdam hominem occidit apud Sartines
  • [6]
  • de XV libris receptis de Guillermeto Cellerarii ex compositione facta cum eo super saysina bonorum quondam Andree Borellati
  • [7]
  • summa recepte : XL lb. fort.

circuli

    [8]
  • idem reddit cumputum
  • [9]
  • de VII libris X solidis fortium receptis de Guillermo circulario de Masticone(11) Lire Matiscone. pro circulis factis in nemore de Tassongi note diplomatiquein nemore de Tassongi : biffĂ©. prioratus de Treffort note diplomatiqueprioratus de Treffort : ajoutĂ© en interligne. note diplomatique prioratus de Treffort note diplomatiqueprioratus de Treffort : ajoutĂ© en interligne. : biffĂ©. (12) On a Ă©crit Treffo- dans l’interligne supĂ©rieur et –rt en fin de ligne, et l’on a omis de biffer ces deux lettres. a paschate(13) On a Ă©crit apasch[ate]. La forme neutre est attestĂ©e plus loin par l’accusatif post pascha. citra anno nonagesimo secundo(14) On paraĂ®t avoir Ă©crit secunda. in nemore de Bu quod est prioratus de Treffort
  • [10]
  • summa recepte : VII lb. X s. fort.(15) On a effacĂ© un mot après fort[ium].

    [11]
  • summa totius recepte : IIIIXX V lb. XIX s. fort.

    [12]
  • de quibus in expensis triginta octo hominum qui ad mandatum ballivi venerunt apud Ambrogniacum die lune post pascha anno Domini nonagesimo primo cum rex S[ec]cilie (16) L’épaisseur du trait rend la première syllabe très confuse. Lire Sicilie. ivit versus regem Alamanie
  • [13]
  • item in expensis quindecim dictorum hominum die martis sequenti apud Burgum ubi pernoctaverunt(17) Ici, c’est la deuxième syllabe qui est indistincte et peut-ĂŞtre raturĂ©e. Ce verbe est Ă©crit plus loin beaucoup plus clairement. Le rĂ©dacteur paraĂ®t avoir des difficultĂ©s Ă  Ă©crire convenablement le groupe -ct-. : XIII libras V solidos viennensium
  • [14]
  • item in expensis quinnote diplomatiquequin : biffĂ©. (18) On avait commencĂ© Ă  Ă©crire Ă  nouveau quindecim, mais on a biffĂ© la première syllabe. decem hominum cum armis quos duxit de Burgo apud Sanctum Laurentium de Masticone pro negotio Perrini Ysnardi dominica in quindena paschatis anno nonagesimo primo : XXXV solidos
  • [15]
  • item in expensis plurium hominum cum armis quos tenuit pro eodem negotio Perrini die lune die martis die mercuri(19) On Ă©crit toujours ici die mercuri pour die mercurii. sequentibus : LXII solidos
  • [16]
  • in expensis tresdecim(20) On Ă©crit toujours ici tresdecim et sexdecim pour tredecim et sedecim. hominum cum armis quos misit de Burgo apud Castellionem pro adducendo Iocerando de Bullieu et primo miserat pro eodem sex homines cum armis qui non adduxerunt eum : XL solidos
  • [17]
  • in expensis tresdecim hominum cum armis quos habuit apud Lent in insultu ibidem facto(21) Lent faisait partie de la seigneurie de Beaujeu. quorum sex pernoctaverunt apud Burgum duabus noctibus et alii una nocte : LXX solidos
  • [18]
  • in expensis Guillermi de Vergon castellani Cologniaci qui reveniendo de Lent remanxit infirmus apud Burgum et expensis equi sui qui similiter remanxit ibidem infirmus per plures dies : LX solidos
  • [19]
  • in expensis quater viginti clientum de Treffortio qui ad mandamentum venerunt apud Lent : LXX solidos V denarios
  • [20]
  • in expensis decem(22) Le rĂ©dacteur se dĂ©cide enfin Ă  utiliser une plume moins Ă©moussĂ©e, et le changement est bien apparent. et octo hominum cum armis quos mandavit pro comite Altisiodorensi et fuerunt contramandati a dicto(23) On Ă©crit adicto. comite : LXVII solidos
  • [21]
  • in expensis quindecim hominum cum armis quos duxit apud Ambrogniacum cum dalphinus(24) Ce mot, apparemment peu familier au rĂ©dacteur, est raturĂ©, le ph notamment lui ayant crĂ©Ă© des difficultĂ©s. transivit in Gebennesii pro facto Gebenne : LX solidos
  • [22]
  • in expensis sexdecim hominum cum armis quos duxit secum ad vastandum et comburendum una die apud Ambariacum et alia die apud Vareium et pernoctaverunt apud Burgum cum mandati fuerunt videlicet pro dictis tribus diebus : IX libras
  • [23]
  • in expensis viginti novem hominum cum armis die lune ante festum beati Michaelis apud Ambrogniacum : VII libras viennensium
  • [24]
  • in expensis sexaginta novem equorum dictorum viginti novem hominum pro die martis sequenti et fuerunt sibi librata cibaria : C solidos
  • [25]
  • in expensis viginti clientum existentium Ambrogniaci per quatuor dies finitos prima die augusti anno nonagesimo primo et tunc facta fuit conventio cum preposito(25) La dernière lettre paraĂ®t raturĂ©e. Ambrogniaci et aliis de viginti clientibus tenendis et dabantur cuilibet duodecim denarii et capitaneo quatuordecim denarii : IIII libras VIII denarios
  • [26]
  • in expensis quatuor hominum cum armis qui steterunt Ambrogniaci tribus diebus inceptis(26) On a effacĂ© un mot qui avait Ă©tĂ© ajoutĂ© dans l’interligne supĂ©rieur. prima die augusti anno nonagesimo primo
  • [27]
  • item in expensis septem hominum cum armis pro quinquaginta quatuor diebus inceptis quarta die mensis augusti anno nonagesimo primo quorum nomina sunt hec :(27) Chaque nom de l’énumĂ©ration qui suit est dĂ©limitĂ© par des points, comme le sont les sommes par exemple. Il est en outre prĂ©cĂ©dĂ© d’un lĂ©ger trait vertical, qui paraĂ®t plutĂ´t l’œuvre d’un vĂ©rificateur soucieux de les dĂ©nombrer. dominus Aymo de Langes, Bertholomeus de Bayseu, Guillermus de Buenc, Guigo de Sachins, Iohannes de Borna, et Odetus frater eius, Iohannes Lupi — item in expensis eiusdem ballivi qui stetit apud Ambrogniacum cum dictis gentibus a prima die augusti usque ad diem mercuri ante festum beati Michaelis qua (28) On avait d’abord Ă©crit qui. ivit ad dominum cum gentibus cum armis — item in expensis domini Guigonis del Luyat, Guillermi de La Geleri(29) La deuxième syllabe paraĂ®t raturĂ©e, comme si l’on avait voulu Ă©crire La Gelerri. , filii domini Iarentonis (30)On avait commencĂ© Ă  Ă©crire la troisième syllabe en fin de ligne. de Masorna, Guerriti de Sachins, Ogerii de Cortos, dicti Lorat d’Estres(31) On a Ă©crit destres. , Richardi de Cormareis qui fuerunt cum ballivo Ambrogniaci circa nativitatem beate Marie tresdecim diebus — item in expensis Roberti Borserii, Hugonis Bonardi, Stephani Delemmont pro tribus diebus — et dantur cuilibet tres solidi sex denarii et ballivo quinque solidi : IIIIXX XIX libras XV solidos
  • [28]
  • in expensis ipsius ballivi euntis Lugdunum pro treugis prorogandis ad mandamentum ballivi Viennesii et domini Nicholay de Billens et duxit secum cum armis dominum de Corgenon cum uno socio, dominum Iohannem Picardi cum uno et plures alios : IIII libras V solidos
  • [29]
  • item in expensis decem hominum cum armis quos duxit apud Castellionem in festo beati Laurentii pro die domini Belliioci(32) On distingue ici nettement l’initiale de la seconde partie du nom des autres i : belli joci. Par une convention gĂ©nĂ©rale de transcription, on Ă©vitera cependant l’usage du j dans les formes latines. et expensis domini Stephani de Portabo, domini Iohannis Picardi, domini Berardi de Sachins, domini Berardi de Bello Forti, domini Iohannis de Genos, domini Andre[sic] (33) On a peut-ĂŞtre cherchĂ© Ă  rajouter un second e dans l’interligne supĂ©rieur. de Nantuaco, magistri Guillermi(34) On avait Ă©crit Guillermo, mais on a raturĂ© la terminaison. de Sancto(35) On Ă©crit desancto Germano et magistri Guillermi de Secusia quos pro eodem duxit : LX solidos
  • [30]
  • in expensis quindecim hominum quos fecit venire apud Burgum quia dicebatur quod dominus Hugo de Burgundia habebat mandamentum et intendebat offendere in terra domini : LII solidos VI denarios
  • [31]
  • in expensis quindecim hominum cum associavit dominum comitem venientem de Anglia usque in montem Sancti Regneberti apud Ambrogniacum : LV solidos
  • [32]
  • item in expensis eorumdem et sex aliorum hominum associantium quadrigam que deferebat denarios domini (36) On a ici effacĂ© un mot, une rĂ©daction prĂ©maturĂ©e de la somme apparemment. apud Burgum et apud Ambrogniacum : IIII libras XV solidos
  • [33]
  • in expensis quinquaginta hominum cum armis quos duxit secum de Ambrogniaco apud Corberiam pro sex diebus : IIIIXX libras
  • [34]
  • in(37) On constate Ă  partir d’ici un nouveau changement de plume ou d’encre, mais non de main. diversis nunciis missis per idem tempus XIInote diplomatiqueXII : biffĂ©. et exploratoribus : XII libras III solidos IX denarios
  • [35]
  • in expensis quinque hominum quos misit comiti Altisiodorensi : XLV solidos
  • [36]
  • in aptanda latrina castri : XII solidos VI denarios
  • [37]
  • summa expense : CC LX XIII lb. XIII s. X d. vien.
  • [38]
  • idem libravit sibi ipsi de stipendiis suis Dentasiaci(38) La lecture pourrait sembler très incertaine, mais il est bien plus explicitement question de cette " chevauchĂ©e qui alla Ă  la rescousse de DemptĂ©zieu " en 1291 Ă  la peau 7 du rouleau, dans le compte de ce mĂŞme Pierre de Châtillon pour les revenus du prieurĂ© de Treffort. per litteram domini datam die martis ante festum omnium sanctorum anno Domini Mo CCo nonagesimo primo quam reddit : XIIII libras XIX solidos viennensium
  • [39]
  • idem libravit in expensis quorumdam(39) Il faut sans doute supplĂ©er equorum. factis apud Bellicium per litteram domini datam dominica qua cantatur Letare Iherusalem[sic] (40) Lire Hierusalem. anno nonagesimo primo(41) Le dimanche 16 mars 1292 (nouveau style). quam reddit : XI libras XIX(42) On avait d’abord Ă©crit XV et le nombre est raturĂ©. solidos V denarios viennensium
  • [40]
  • idem libravit in expensis quorumdam equorum factis apud Castellionem in Michellia, apud Bellicium, apud Burgum per litteram domini datam dominica qua cantatur Letare Ierhusalem[sic] (43) Lire Hierusalem. anno nonagesimo primo(44) On a Ă©crit anno nonagesimo quam reddit primo, mais on a indiquĂ© par des signes en forme d’accent aigu surmontĂ© d’un point qu’il fallait rĂ©tablir ainsi l’ordre des mots. quam reddit : XV libras XVIII solidos I denarium viennensium
  • [41]
  • idem libravit Agneti de Cusello in expensis suis morando apud Burgum et ab inde recedendo charreagio eius per litteram dicte Agnetis datam die sabbati post nativitatem beati Iohannis baptiste et per duo paria litterarum domini de mandato quas reddit : XVIII libras II solidos IIII denarios viennensium
  • [42]
  • idem libravit in expensis sex clientum missorum apud Cologniacum quia castellanus erat apud Poinrentru per litteram donni Iohannis Floridi de mandato datam die iovis ante festum beate Marie Magdalene anno nonagesimo primo quam reddit et dabantur cuilibet decem octo denarii in die pro sex diebus : LIIII solidos viennensium
  • [43]
  • idem libravit preposito Ambrogniaci et Iohannis de Gardon pro munitione quam tenerunt Ambrogniaci per litteram eorum de recepta datam die mercuri(45) On pourrait ici transcrire mercurii, mais ce mot a Ă©tĂ© rencontrĂ© prĂ©cĂ©demment Ă©crit ainsi en toutes lettres. ante festum decollationis beati Iohannis anno nonagesimo secundo quam reddit : XL libras VII solidos viennensium
  • [44]
  • idem libravit in expensis domine comitisse factis apud Burgum in septimana rogationum per litteram domine datam Burgi dominica ante penthecosten anno nonagesimo primo : XL libras viennensium
  • [45]
  • idem libravit ad expensas domine comitisse factas per manum donni(46) Le mot est abrĂ©gĂ©, et l’on pourrait bien sĂ»r transcrire domini, mais il s’agit d’un homme d’Église, et l’on a rencontrĂ© prĂ©cĂ©demment donni Johannis Floridi. Iacobi capellani per litteram domine comitisse datam die lune post mediam kadragesimam[sic] (47) Lire quadragesimam. anno nonagesimo primo(48) Le lundi 17 mars 1292 (nouveau style). quam reddit : X libras viennensium
  • [46]
  • idem libravit in carreagio pro rafurno Treffortii per litteram domine comitisse datam dominica ante penthecosten anno nonagesimo primo quam reddit : L solidos viennensium
  • [47]
  • idem libravit sibi ipsi pro triginta tribus libris quinque solidis fortium qui sibi debebantur de remanentia cumputi precedentis(49) On a ajoutĂ© en marge la sous-rubrique arreragium. : LXVI libras X solidos viennensium
  • [48]
  • idem libravit sibi ipsi pro parte sua bannorum superius cumputatorum et capit duos solidos in libra : VII libras viennensium
  • [49]
  • idem libravit Guillermo de Chandeia de septuaginta libris quas debebat ei dominus pro uno equo ab eo empto et castellanus Sancti Triverii solvit viginti libras dicto Guillermo de mandato domini per litteram dicti Guillermi de recepta datam mense iunii anno nonagesimo secundo : L libras viennensium
  • [50]
  • idem libravit sibi ipsi pro salario suo unius anni finiti in octabis assumptionis beate Marie anno nonagesimo primo : C libras viennensium
  • [51]
  • idem libravit sibi ipsi pro salario suo unius anni finiti in octabis assumptionis beate Marie anno nonagesimo secundo : C libras viennensium(50) Cet article n’a pas Ă©tĂ© distinguĂ© du prĂ©cĂ©dent par le rĂ©dacteur qui a placĂ© les signes § en tĂŞte de chaque article, les deux annuitĂ©s constituant un tout.
  • [52]
  • summa librate cum arreragio et salario : IIIIC LXXIX lb. XIX s. X d. vien.
  • [53]
  • summa librate et expense : VIIC LIII lb. XIII s. VIII d. vien.
  • [54]
  • de quibus deducuntur pro quater viginti quinque libris decem novem solidis fortium novorum de totali recepta superius : VIIIXX XI libre XVIII solidi viennensium
  • [55]
  • et sic debentur ei : VC IIIIXX I libre XV solidi VIII denarii viennensium
  • [56]
  • item quos solvit in expensis donni Iohannis Floridi et Petri clerici : XX solidi
  • [57]
  • item quos solvit Hugoni Bonardi cui debebantur pro quibusdam expensis quas fecerat pro cavalcatis et per hoc debent esse expedite et solute cacherie que facte fuerunt pro custodiendis navibus in portu de Enz : VII libre XVIII solidi V denarii viennensium
  • [58]
  • item in expensis Peloux del Says, Henrici de Vileta, Stephani de Bu qui fuerunt Ambrogniaci in munitione per litteram domini Iohannis de Sancto Albano de testimonio quam reddit datam in vigilia beati Sebastiani anno nonagesimo primo(51) Le samedi 19 janvier 1292 (nouveau style) quam reddit(52) Le rĂ©dacteur a rĂ©pĂ©tĂ© quam reddit, qu’il avait dĂ©jĂ  Ă©crit par erreur avant la date de la lettre. L’ordre consacrĂ© par le formulaire Ă©tait en effet per litteram domini Iohannis de Sancto Albano de testimonio datam in vigilia beati Sebastiani anno nonagesimo primo quam reddit. : LIX solidi VI denarii viennensium
  • [59]
  • item in expensis duorum duorumnote diplomatiqueduorum : biffĂ©. equorum domini Petri d’Estavaie de duodecim diebus : LV solidi II denarii
  • [60]
  • item pro uno roncino quem dominus dedit Nicholerio fratri Guillermerii per testimonium Petri clerici : XII libre viennensium
  • [61]
  • in galilea capelle sancti Georgii de Burgo de mandato domine comitisse : LX solidos
  • [62]
  • summa : XXIX lb. XIII s. I d. vien.

    [63]
  • et sic debentur eidem : VIC XI libre VIII solidi IX denarii viennensium



Notes

1 - Le parchemin a été numéroté 2 par le crayon d’un archiviste moderne.
2 - Le compte a été numéroté II à l’époque de sa rédaction.
3 - On écrit toujours ici cumputus pour computus, mais aussi régulièrement compositione.
4 - Les terminaison -acum et -iacum sont l’une et l’autre attestées après le digramme -gn-, mais on rencontrera ici Ambrogniaci écrit en toutes lettres.
5 - On avait commencé à écrire secundo, et le début du mot est raturé.
6 - On a fait ici précéder chaque rubrique ou paragraphe du signe §.
7 - Le dernier chiffre a été corrigé après effacement d’une rédaction antérieure.
8 - Les quatre derniers chiffres ont été corrigés après effacement d’une rédaction antérieure.
9 - La rubrique a été ajoutée sur deux lignes dans la marge gauche : composi / tiones.
10 - On a écrit desartines : il s’agit du prieuré de l’abbaye Saint-André-le-Haut de Vienne à Certines.
11 - Lire Matiscone.
12 - On a écrit Treffo- dans l’interligne supérieur et –rt en fin de ligne, et l’on a omis de biffer ces deux lettres.
13 - On a écrit apasch[ate]. La forme neutre est attestée plus loin par l’accusatif post pascha.
14 - On paraît avoir écrit secunda.
15 - On a effacé un mot après fort[ium].
16 - L’épaisseur du trait rend la première syllabe très confuse. Lire Sicilie.
17 - Ici, c’est la deuxième syllabe qui est indistincte et peut-être raturée. Ce verbe est écrit plus loin beaucoup plus clairement. Le rédacteur paraît avoir des difficultés à écrire convenablement le groupe -ct-.
18 - On avait commencé à écrire à nouveau quindecim, mais on a biffé la première syllabe.
19 - On Ă©crit toujours ici die mercuri pour die mercurii.
20 - On Ă©crit toujours ici tresdecim et sexdecim pour tredecim et sedecim.
21 - Lent faisait partie de la seigneurie de Beaujeu.
22 - Le rédacteur se décide enfin à utiliser une plume moins émoussée, et le changement est bien apparent.
23 - On Ă©crit adicto.
24 - Ce mot, apparemment peu familier au rédacteur, est raturé, le ph notamment lui ayant créé des difficultés.
25 - La dernière lettre paraît raturée.
26 - On a effacé un mot qui avait été ajouté dans l’interligne supérieur.
27 - Chaque nom de l’énumération qui suit est délimité par des points, comme le sont les sommes par exemple. Il est en outre précédé d’un léger trait vertical, qui paraît plutôt l’œuvre d’un vérificateur soucieux de les dénombrer.
28 - On avait d’abord écrit qui.
29 - La deuxième syllabe paraît raturée, comme si l’on avait voulu écrire La Gelerri.
30 - On avait commencé à écrire la troisième syllabe en fin de ligne.
31 - On a Ă©crit destres.
32 - On distingue ici nettement l’initiale de la seconde partie du nom des autres i : belli joci. Par une convention générale de transcription, on évitera cependant l’usage du j dans les formes latines.
33 - On a peut-être cherché à rajouter un second e dans l’interligne supérieur.
34 - On avait écrit Guillermo, mais on a raturé la terminaison.
35 - On Ă©crit desancto
36 - On a ici effacé un mot, une rédaction prématurée de la somme apparemment.
37 - On constate à partir d’ici un nouveau changement de plume ou d’encre, mais non de main.
38 - La lecture pourrait sembler très incertaine, mais il est bien plus explicitement question de cette " chevauchée qui alla à la rescousse de Demptézieu " en 1291 à la peau 7 du rouleau, dans le compte de ce même Pierre de Châtillon pour les revenus du prieuré de Treffort.
39 - Il faut sans doute suppléer equorum.
40 - Lire Hierusalem.
41 - Le dimanche 16 mars 1292 (nouveau style).
42 - On avait d’abord écrit XV et le nombre est raturé.
43 - Lire Hierusalem.
44 - On a écrit anno nonagesimo quam reddit primo, mais on a indiqué par des signes en forme d’accent aigu surmonté d’un point qu’il fallait rétablir ainsi l’ordre des mots.
45 - On pourrait ici transcrire mercurii, mais ce mot a été rencontré précédemment écrit ainsi en toutes lettres.
46 - Le mot est abrégé, et l’on pourrait bien sûr transcrire domini, mais il s’agit d’un homme d’Église, et l’on a rencontré précédemment donni Johannis Floridi.
47 - Lire quadragesimam.
48 - Le lundi 17 mars 1292 (nouveau style).
49 - On a ajouté en marge la sous-rubrique arreragium.
50 - Cet article n’a pas été distingué du précédent par le rédacteur qui a placé les signes § en tête de chaque article, les deux annuités constituant un tout.
51 - Le samedi 19 janvier 1292 (nouveau style)
52 - Le rédacteur a répété quam reddit, qu’il avait déjà écrit par erreur avant la date de la lettre. L’ordre consacré par le formulaire était en effet per litteram domini Iohannis de Sancto Albano de testimonio datam in vigilia beati Sebastiani anno nonagesimo primo quam reddit.