Notes dorsales du rouleau Dijon, Archives Départementales de Côte-d'Or, B7079 (châtellenies de Bourg-en-Bresse et de Châtillon-sur-Chalaronne, 1274-1276)

France, Archives DĂ©partementales de la CĂ´te-d'Or, cote B7079 - 4

Pour citer ce document:

Christian Guilleré, Frédéric Chartrain et Alain Kersuzan, avec la collaboration de Nils Mantilleri, Jean-Michel Poisson, et Marianne Ronot, Notes dorsales du rouleau Dijon, Archives Départementales de Côte-d'Or, B7079 (châtellenies de Bourg-en-Bresse et de Châtillon-sur-Chalaronne, 1274-1276), Lyon - Avignon, CIHAM-Editions, 2011 (Documents comptables des Etats de Savoie, XIIIe - XVe s.)

Afficher / masquer les images   Afficher / masquer la table des rubriques   Afficher ligne par ligne Voir l'analyse du rouleau

(1) L’écriture est celle des peaux 1 à 4. hoc modo levatur forum apud Burgum

    [1]
  • de porco vendito : II denarios — si burgensis ville emat, non solvit leydam sed venditor solvit I denarium ; si vendat, capiuntur II denarii
  • [2]
  • de bove enpto(2) On Ă©crit toujours ici enptus et enptor, comme dans le premier compte du rouleau.. a burgense ville capiuntur II denarii a venditore ; de enpta ab aliis capiuntur III denarii
  • [3]
  • de vacca fit similiter
  • [4]
  • de capra, ove, mutone capiuntur sicut de porco
  • [5]
  • de equa vendita : VIII denarios ; si burgensis emit, capitur tantum pro venditore : IIII denarios
  • [6]
  • in nundinis omnia predicta levantur in duplum
  • [7]
  • de qualibet pecia tele de plus de decem ulnis solvit enptor I denarium
  • [8]
  • de mercerio levatur qualibet die mercerii pro leyda obolus
  • [9]
  • pro qualibet teisa banche : IIII solidos
  • [10]
  • de bicheta bladi levatur I copunus, de quartalla duo copuni, et sic de aliis
  • [11]
  • de tribus sestarius[sic] (3) On attendrait sestariis. I cupa
  • [12]
  • qualibet saunerius extraneus solvit quolibet mense I saligimen
  • [13]
  • panateria solvit pro bancha II solidos viennensium, pro leyda X denarios
  • [14]
  • sauneria : pro banca XVIII denarios, pro leyda XII denarios
  • [15]
  • vendentes ollas : pro banca II solidos, pro leyda XVI denarios
  • [16]
  • mercatores solvunt de qualibet teysa banche VI solidos, de leyda XX denarios
  • [17]
  • escofferius : de qualibet teysa III solidos, de leyda XVI denarios
  • [18]
  • pelaterius : de teisa banche VI solidos, de leyda XVIII denarios

    [19]
  • XIX lb. XIX s.
  • [20]
  • VC IInote diplomatiqueII : biffĂ©. lb. VIII s. XI d.
  • [21]
  • summa : CCCC XXXVII lb. XVI s.

Computus Brunis de Montellous castellani Burgi et Castellionis …note diplomatique… : support endommagé.

Conputus Bruneti castellani Burgi et Castellionis en Chalarona anno Mo CCo LXXo quinto(4) Il faut noter que les deux derniers comptes du rouleau ont été inversés : pour respecter l’ordre chronologique, il aurait fallu coudre les peaux 10 à 12 après les peaux 1 à 4 et avant les peaux 5 à 9.

IIIIC IIIIXX XVII lb. VIII s. XI d. ob. et dim. pod.(5) Cette somme est presque identique à la summa totius recepte du compte de l’exercice 1276-1277, qui figure au recto de la peau 7 : IIIIC IIIIXX XVII lb. VIII s. VI d. ob. fort.

(6) On reconnaît la déchirure et la suture caractéristiques de la peau 6. summa : IXXX XV lb. VI d.(7) Il s’agit de la summa firmarum qui figue en tête de la peau 7. — IIIC XX lb. XIIII s. X d. et dim. pod.

XIIII lb. XIII s. IIII d.

(8) On reconnaît le trou caractéristique qui se trouve dans le bas de ce parchemin. IIIC XLII lb. XVII s. IX d.(9) La ligne a été écrite le haut vers le bas du parchemin.

IIC IIIIXX VII lb. XVI s. X d. ob. domino Iohanni de Castellario iudex Sabaudie r[everentiam] domino suo karissimo domino Petro Clavelli salutem — domino suo karissimo(10) Cette ligne s’est trouvée après coup sur la couture des parchemins.

(11) On reconnaît la couture caractéristique des peaux 11 et 12. XIIIIC LVI lb. XVII s. I d. I pod. vien.(12) Il s’agit de la summa totius recepte cum arreragio qui figure au bas de la peau 11.



Notes

1 - L’écriture est celle des peaux 1 à 4.
2 - On Ă©crit toujours ici enptus et enptor, comme dans le premier compte du rouleau..
3 - On attendrait sestariis.
4 - Il faut noter que les deux derniers comptes du rouleau ont été inversés : pour respecter l’ordre chronologique, il aurait fallu coudre les peaux 10 à 12 après les peaux 1 à 4 et avant les peaux 5 à 9.
5 - Cette somme est presque identique à la summa totius recepte du compte de l’exercice 1276-1277, qui figure au recto de la peau 7 : IIIIC IIIIXX XVII lb. VIII s. VI d. ob. fort.
6 - On reconnaît la déchirure et la suture caractéristiques de la peau 6.
7 - Il s’agit de la summa firmarum qui figue en tête de la peau 7.
8 - On reconnaît le trou caractéristique qui se trouve dans le bas de ce parchemin.
9 - La ligne a été écrite le haut vers le bas du parchemin.
10 - Cette ligne s’est trouvée après coup sur la couture des parchemins.
11 - On reconnaît la couture caractéristique des peaux 11 et 12.
12 - Il s’agit de la summa totius recepte cum arreragio qui figure au bas de la peau 11.